diflucan while on antibiotics

Entre culture gnaoua, motifs kilim, matière jean et forme sarouel, Salima Abdel-Wahab nous invite à découvrir une mode aussi ethnique que Rock’n Roll. La styliste tangéroise, loin des diktats de la mode et des sentiers battus, s’inspire de la diversité de ses origines : allemande, espagnole et marocaine. Son monde et sa personnalité puisent leur force dans ce mélange d’influences qui se traduit par des créations unisexes et généralement transformables. Son besoin de liberté, c’est ainsi qu’elle l’exprime : «Personne ne devrait jamais être prisonnier des vêtements qu’il porte.

L’idéal serait de vivre nu, mais, puisque ce n’est pas une option possible, autant porter et percevoir un vêtement comme une seconde peau». Le confort prime certes, mais en ne faisant aucunement l’impasse sur le style, unique, qui se situe entre tradition et modernité, dans un joyeux méli-mélo culturel qui traverse les époques et les ethnies. Ses idoles : Chanel pour la douceur, Lacroix pour l’élégance, Galliano pour l’audace, Yamamoto pour la sobriété …