diflucan while on antibiotics

Enfant, il rêvait déjà de devenir grand couturier ; par chance, il va bénéficier de la brève implantation au Maroc d’une école française de stylisme. Mais dès son premier défilé, il prend conscience qu’il ne souhaite pas obéir à l’arbitraire des tendances… Couturier inspiré, créateur de costumes de théâtre et de cinéma, Noureddine Amir présente ses compositions tant sous forme de vêtements que d’installations. Amir est sans conteste un artiste sans frontières qui s’est imposé sur la scène internationale de la haute couture, du théâtre et du film d’art ; mais aussi de l’Art contemporain, avec à son actif des expositions au palais des Beaux-Arts de Lille et au musée de la mode d’Anvers en 2004, ainsi qu’à Rotterdam et Alger en 2008…

Les collections de ce fervent admirateur d’Issey Miyake mettent en avant des coupes longues, des lignes architecturées ainsi que des effets de matières mêlant fil de soie, sculpture de raphia, finesse du lin, laine bziouia, filaments de feutre, boutons de rose, copeaux de cannelle… De son atelier laboratoire Villa Amir situé à Marrakech, il nous offre des collections qu’il modélise à coup d’épingles sur mannequin de bois. Nul doute que Noureddine Amir est d’avantage qu’un créateur de mode : il façonne ses vêtements comme des œuvres d’art, dans une quête quasi monastique de l’épure parfaite.